Scroll Top
Other Languages

Lisbonne

CENTRE HISTORIQUE

Situés, pour la plupart, dans le centre de Lisbonne, les quartiers historiques sont un passage obligé pour tous ceux qui se rendent dans la capitale du Portugal. Pour leur culture, leur histoire, leur architecture, leurs habitants ou tout simplement pour flâner, il faut absolument les découvrir. Faisant partie de l’âme lisboète, ces quartiers permettent à ceux qui les découvrent de s’inventer un trajet personnel. Les possibilités sont illimitées.
Ne les perdez pas.

Le Bairro Alto est l’un des quartiers les plus caractéristiques et charmants pour vivre la ville. Ce quartier typique et populaire possède de nombreux exemples de modernité, avec ses boutiques de prêt-àporter et de design et ses bars, de nombreux bars.
Pouvoir rencontrer des gens, dans une ambiance éclectique et multiculturelle, est une bonne raison pour se promener dans ce quartier. Le parcourir, découvrir toutes ses rues, ses ruelles et ses impasses, devient, aussi, incontournable. On y découvre de bons restaurantscôtoyant des librairies intimistes, où il se passe toujours quelque chose, des salons de thé mitoyens avec des boutiques de design et de prêt-à-porter appartenant à quelques-uns des artistes portugais les plus renommés.
C’est un quartier passionnant, plein de charme, mêlant audace et sophistication avec tradition et histoire. Se promener dans le Bairro Alto est une expérience unique qui ne se renouvellera dans aucun autre endroit de la ville.

Après le Bairro Alto, descendez par le Chiado, où vous découvrez une ambiance encore plus sophistiquée. Lieu de rencontre pour les jeunes, les artistes et les intellectuels, le Chiado est la zone emblématique des cafés, comme par exemple « A Brasileira », des écoles de beaux-arts, des théâtres et de l’histoire vécue. En plus de la beauté des lieux, ce sont les personnes qui contribuent à cette ambiance de par leurs activités et leur attitude positive.

Le quartier du Carmo, à côté du Chiado, regroupe plusieurs monuments fascinants qui retracent l’histoire de la ville, comme par exemple, le Couvent et l’Eglise du Carmo, qui maintiennent leur élégance et leur magnificence d’origine. Là, vous pourrez visiter les ruines, mais aussi le Musée archéologique du Carmo, qui possède un ensemble d’objets préhistoriques, romains, médiévaux, manuélins, de la Renaissance et baroques. La place du Carmo est, elle aussi, un lieu emblématique de l’histoire nationale récente, puisqu’elle a été l’un des décors privilégiés de la révolution des OEillets, le 25 avril 1974.

La liaison entre le quartier du Carmo et la Baixa se fait grâce à un autre monument important de la ville, l’irrésistible Ascenseur de Santa Justa. D’en haut, on a une vue exceptionnelle sur la Baixa Pombalina.

Ne perdez pas l’occasion de monter ou descendre par cet ascenseur centenaire, au style architectonique particulier, conçu par un disciple de Gustave Eiffel, et qui a la particularité d’être le seul ascenseur vertical utilisé pour un service d’utilité publique. Une fois dans la Baixa, qui est par tradition la zone commerciale de la ville, vous trouvez un très grand nombre de boutiques et un lieu unique pour vous promener.

Un accueil chaleureux rend les courses encore plus agréables. La rue Augusta est l’artère principale de la Baixa Pombalina, reliant le Terreiro do Paço, tourné vers le fleuve et symbole de pouvoir, à la séduisante Place du Rossio. (D. Pedro IV).

Après le Rossio, découvrez l’avenue de la Liberdade. Une promenade dans celle qui fut autrefois, en plein XIXe siècle, la « Promenade publique » de la ville et où les élites se retrouvaient pour des promenades nonchalantes. Aujourd’hui, on trouve dans cette avenue des boutiques de grandes marques, où ont lieu les achats les plus cosmopolites et internationaux de la ville.

C’est au château que tout a commencé, mais l’histoire est présente dans toute la ville. Avec ses mil ans d’histoire, Lisbonne est remplie de monuments de grande importance, qui rappellent quelques-uns des principaux moments de l’histoire nationale. Capitale d’Empire, Lisbonne a eu des richesses incomparables à l’époque des Découvertes, créant ainsi un patrimoine unique et d’une rare beauté.

Très près du château, à Graça, on retrouve l’église et le monastère de St. Vicente de Fora, l’un des plus impressionnants et fascinants monuments religieux de la ville. Construit juste après la conquête de la ville aux maures, il est le résultat d’un voeu de D. Afonso Henriques à St. Vicente pendant le siège de la ville en 1147. Pas très loin de là, on peut découvrir, le mardi et le samedi, l’un des plus populaires marchés aux puces de la ville, la Feira da Ladra.

On y trouve mille et une choses, des vieilleries, des objets parfois inutiles mais, la plupart du temps, irrésistibles, ainsi que de précieuses antiquités. C’est une vraie promenade culturelle.

En descendant jusqu’à Santa Apolónia et en parcourant cette zone qui côtoie le fleuve, on trouve un édifice original, la Casa dos Bicos (du XVIe siècle). Les dites pointes (bicos) qui sont à l’origine de son nom, se trouvent sur sa façade, entièrement taillée en pointe de diamant. A l’originalité esthétique de l’édifice, d’influence italienne et avec des éléments de style manuélin, s’ajoute son importance historique pour avoir appartenu à Afonso de Albuquerque, vice-roi de l’Inde, et à cause des vestiges archéologiques romains retrouvés sur place.

 

BELÉM:

A Belém, en longeant le fleuve, vous arrivez au quartier le plus représentatif des Découvertes portugaises : Belém. C’est de là que partirent les caravelles du navigateur Vasco da Gama à la découverte de la route maritime vers l’Inde. Ici, la splendeur de l’ancien empire est présente partout.

Comme, par exemple, le Monastère des Jerónimos, dont la construction commença en 1501 à la demande de D. Manuel I et ne se terminera que cent ans plus tard. Edifié au milieu de la place du Império, le monument présente des éléments architectoniques et décoratifs de la période finale gothique et de la renaissance, c’est l’un des plus beaux et grandioses monuments de la capitale.

A ces éléments architectoniques s’ajoutent des emblèmes royaux, religieux, naturalistes et nautiques, créant ainsi un monument considéré comme le joyau du style manuélin, un style exclusivement portugais. La grandeur architectonique de ce monument est évidente, ayant été reconnu comme Patrimoine culturel de l’Humanité par l’UNESCO.

Aujourd’hui, le Musée de la Marine, essentiel pour connaître un peu de l’histoire nautique portugaise, et le Musée d’archéologie sont installés dans les ailes de cet ancien monastère.

L’église de ce monastère, l’église de Santa Maria de Belém, est un édifice magnifique composé de trois nefs, soutenues par d’élégants piliers qui s’articulent avec une voûte en ogive, belle et unique. La luminosité, filtrée par les vitraux, est extraordinaire, presque irréelle. On y trouve aussi les tombeaux de Vasco da Gama et du poète épique Luís de Camões. Le visiteur se sent complètement subjugué par la beauté et la grandeur associées à l’histoire et à la foi, mais aussi par la connaissance et la détermination qui guidaient la culture portugaise.

À proximité du fleuve, vous trouvez encore un autre merveilleux monument de style manuélin, classé lui aussi Patrimoine mondial par l’UNESCO, la Tour de Belém. Edifiée au XVIe siècle sur un projet de Francisco Arruda, la Tour de Belém est constituée d’une tour carrée avec un bastion polygonal, orientée dans l’axe du Tage. 


Les éléments caractéristiques du style manuélin sont ici amplement représentés et la Tour de Belém possède même la première sculpture d’un animal africain, dans ce cas, un rhinocéros.

On peut y voir aussi un autre monument, bien plus récent, mais rappelant aussi la grandeur de l’époque des Découvertes, le Padrão dos Descobrimentos. Ce monument, datant de 1960, commémore le cinquième centenaire de la mort de l’Infant D. Henriques, rendant hommage à cet instigateur des Découvertes mais aussi aux principaux navigateurs portugais.


Belém doit, sans aucun doute, sa singularité au fait d’être le symbole de « l’âge d’or » des Découvertes. Mais la modernité et l’animation culturelle sont également présentes au CCB – Centre culturel de Belém. Pour se promener dans de vastes jardins à perte de vue, pour admirer le fleuve ou tout simplement pour déguster un délicieux « pastel de nata », Belém est incontournable.

 

 

PARQUE DAS NAÇÕES

Le parc des Nations est aujourd’hui un espace vivant, dynamique, multifonctionnel. Il est l’emblème d’une Lisboa contemporaine, un lieu où les Lisboètes viennent se divertir, assister à des spectacles, se promener, faire du sport ou du shopping, travailler et vivre, en harmonie avec un environnement de qualité.

Le parc des Nations englobe la zone où s’est déroulée l’exposition universelle de 1998. Il s’agit d’un grand espace public célébrant l’union de la ville et du fleuve, en mettant parfaitement à profit ses très longues berges, sa vue magnifique sur l’autre rive et le pont Vasco-de-Gama, le plus long d’Europe. Inauguré en 1998, au moment de l’exposition universelle, il s’agit du cinquième pont le plus long du monde, avec ses 17 kilomètres, dont 10 au-dessus des eaux du Tage.

L’EXPO’98 a représenté une étape décisive pour la transformation de cette zone orientale de la ville dans le cadre d’un projet porteur d’une vision, ambitieux et multidisciplinaire, qui a su faire appel à tous les domaines d’activité et de connaissance du pays.

C’est une partie importante de la ville qui a opéré sa reconversion, à travers un concept d’espace urbain inovateur et moderne. On trouve dans cet espaceune gare ferroviaire, un centre commercial agréable, ainsi qu’un vaste complexe culturel et de loisir, des logements et un secteur d’affaires.

Ce site comprend des espaces aménagés conformément à un plan d’urbanisme adapté aux besoins de la ville moderne idéale. Des zones d’habitations, des équipements et des services ont fait leur apparition, avec des infrastructures urbaines intégrées dans leur environnement, contribuant ainsi de manière décisive à la modernisation et à l’internationalisation de Lisboa. C’est aussi par cette opération que la modernité architecturale, dans ses modes d’expression les plus divers, a gagné Lisboa.

Le plan conçu à l’occasion de l’exposition universelle prévoyait déjà une transformation du site en espace urbain à consolider. Il y eut donc peu de changements qui n’étaient pas prévus dès le départ. Après l’EXPO’98, on a assisté au développement naturel des projets prévus sur plan pour la zone avoisinante.
Au niveau culturel, plusieurs équipements sont à signaler: le pavillon du Portugal, le Pavilhão Atlântico, l’océanarium, le secteur international où se trouve à présent la Foire internationale de Lisboa (FIL) et la gare de l’Orient.

Au parc des Nations, on trouve également une zone comptant nombre de bars, restaurants, terrasses et boutiques de design.
www.portaldasnacoes.pt
www.parquedasnacoes.pt


Oceanário de Lisboa
Inauguré pendant l’Expo 98, l’Oceanário de Lisboa est un des plus grands aquariums publics de l’Europe. L’Oceanário de Lisboa a pour mission transmettre la connaissance des océans, en sensibilisant le public pour le devoir de préserver le Patrimoine National, à travers l’altération de leurs conduites.
Toutes les années, environ un million de personnes parcourent l’exposition de l’Oceanário, ce qui fait de lui l’équipement culturel le plus visité du Portugal. Des élèves, des enseignants, des familles et des groupes organisés peuvent aussi essayer une série d’activités, comme les visites guidés, les workshops thématiques, les conférences, les concerts pour des bébés, les fêtes d’anniversaire, et même vivre une nuit spéciale à côté des requins.
Projeté par l’architecte Peter Chermayeff, l’Oceanário de Lisboa est constitué par deux bâtiments, qui communiquent à travers d’un pont. L’édifice principal, qui loge l’exposition et est entouré d’eau, représente un bateau prêt à prendre la mer. L’édifice d’appui a sur sa façade principale un panneau de 55 mil carreaux de faϊance qui reproduisent des animaux marins en taille géant.
www.oceanario.pt


Casino Lisboa
Le casino à l’architecture minimaliste et aux grands murs de verre a été récemment inauguré. Il s’étend sur 3 étages et compte 1 000 machines à sous et 22 tables de jeu. Avec 1/3 de l’espace total consacré au jeu, le Casino Lisboa dispose également d’une vaste salle de spectacles, de l’auditorium des océans ainsi que de bars, de trois restaurants et de zones d’animation répartis sur trois étages. Plus qu’une maison de jeu, ce lieu entend devenir un fort pôle d’offre artistique et culturelle.
www.casinolisboa.pt


Pavillon de la connaissance – science vivante
Est un musée interactif de science et de technologie.
À caractère essentiellement ludique, ses expositions et activités permettent aux enfants d’explorer des thèmes divers et variés de façon active et décontractée.
Situé au Parque das Nações, le Pavillon de la connaissance – science vivante a été conçu par l’architecte João Luís Carrilho da Graça et récompensé par le Grand Prix du jury FAD 1999. C’est un bâtiment emblématique du tournant architectonique qu’a connu Lisbonne avec l’Expo’98. Accueillant en moyenne 800 visiteurs par jour, le Pavillon de la connaissance – science vivante – est aujourd’hui l’un des musées les plus visités au Portugal.
www.pavconhecimento.pt


Pavilhão Atlântico
Le grand auditorium de Lisboa
Le Pavilhão Atlântico est l’un des plus modernes et des plus grands auditoriums d’Europe. Il peut accueillir les événements les plus divers. Avec une capacité de 20 000 places, ce complexe est le théâtre d’une centaine d’événements par an. Avec son architecture qui rappelle les lignes des anciens navires utilisés lors des Découvertes portugaises, le Pavilhão Atlântico est aujourd’hui utilisé pour d’innombrables événements sportifs et accueille les grands spectacles qui se jouent dans la capitale.
www.pavilhaoatlantico.pt 


 
Pavillon du Portugal
Un espace polyvalent
Au parc des Nations à Lisboa, le pavillon du Portugal – l’édifice qui abritait la représentation nationale lors de l’exposition universelle de 1998 (EXPO’98) – existe encore aujourd’hui. Le projet a été développé par Álvaro Siza Vieira, avec la collaboration de l’architecte Eduardo Souto de Moura. Devant l’entrée du bâtiment, une vaste esplanade est abritée sous une imposante couverture en béton précontraint, telle une feuille de papier posée sur deux briques. Cet édifice ouvre ses portes lors d’événements qu’un espace de cette dimension a les capacités d’accueillir.


La gare de l’Orient
Lorsque l’on arrive au parc des Nations, on ne saurait rater l’ouvrage de l’architecte espagnol Santiago Calatrava. La gare de l’Orient s’impose à la vue et joue le rôle d’un élément d’aménagement urbain, imposant. Elle comprend une gare routière, un parc de stationnement, une station de métro, une gare ferroviaire et une galerie commerciale.


La Tour Vasco da Gama est autre des attractions de cet espace unique.
Une promenade en téléphérique est aussi une expérience fantastique, où sur un parcours d’un kilomètre, on découvre des vues fantastiques et un voyage riche en émotions.
www.telecabinelisboa.pt

 

GuestCentric - Hotel website & booking technology
VeriSign Secured, McAfee Secure, W3C CSS compliant

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour plus d'informations.

X